VIHR

Vidéo Monobande/Single channel video

L’observatoire de la grande arche à Paris, lieu où le regard peut se projeter dans un point de fuite bien dessiné. J’ai voulu ainsi proposer l’impossibilité par la superposition du verre qui se retrouve sur l’observatoire. Il s’agit d’un dialogue entre le paradoxe du point de fuite et de la perspective linéaire où le regard obstrué du spectateur crée chez lui non pas une impression d’étouffement comme dans la peinture du peintre De Chirico, mais plutôt un sentiment paisible de bien-être par les mouvements lents de la caméra. Les lignes permettent de ramener l’attention à la surface de l’image ou de nous y faire pénétrer, elles sont toutes étroitement liées au son. On pourrait dire qu’elles ont une fonction synthétique. La ligne crée le lien entre les formes et nous permet ainsi d’en parcourir toute la trame temporelle.

Synopsis

VIHR, 4 min 12s, 2006.

Des éléments architecturaux, la pluie, des passants sur une esplanade, tous ces plans se superposent et s’entrecroisent, accompagnés d’un extrait de Music for Airport de Brian Eno.

Réalisation: Nelly-Eve Rajotte
Montage: Nelly-Eve Rajotte
Son:Nelly-Eve Rajotte
Producteur:Perte de Signal
Prix:Transmedial video selection 08,curated by Thomas Munz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s