AIKA

Aika ,16min16,couleur,NTSC, 2006

Synopsis :

Sous la thématique du temps, la vidéo et l’espace sonore, sont utilisés pour leur mouvement et leur temporalité pour créer un vertige ainsi qu’une correspondance sensitive dans un environnement transitoire, notamment en me concentrant sur l’aspect esthétique, lequel renforce l’idée d’immersion et, par le fait même, interpelle les sens.

Texte sur Aika écrie par Stéphane Girard pour la Galerie Occurence:

Nelly-Ève Rajotte – Aika

Déstabilisation sensorielle, improbable télescopage de l’œil et de l’ouïe, paradoxe du mouvement transitoire, insuffisance des sens : voilà ce à quoi nous confrontent les œuvres vidéo de Nelly-Ève Rajotte, des œuvres d’une grande cohérence dont Aika est le plus récent volet.

Visuellement parlant, les diverses productions de Nelly-Eve sont reliées entre elles par le retour constant d’un écran hachuré, par une multiplication et une superposition des bandes qui devient en quelque sorte la métaphore même de la recherche vidéographique. En représentant le même lieu (une place publique berlinoise – l’Alexanderplatz – ou une rue et un parc anonymes, reconnaissables mais non identifiables tout à la fois) sur plusieurs bandes superposées, Aika

témoigne de la difficulté de rendre compte, du moins visuellement, du réel, un réel appréhendé par le sens de la vue mais qui est toujours, au fond, déficitaire. En fait, tel un opprobre adressé aux insuffisances du regard, confronté à la multiplication de ces bandes visuelles (elles-mêmes prises entre la répétition du même espace et l’étirement en temporalités diverses), Aika mise sur la constance du signifiant sonore. Ce dernier finit d’ailleurs, par l’intermédiaire de l’apparition de diverses lignes improbables qui finissent par jouer le rôle d’ultime signifiant visuel, par remplir les anfractuosités laissées vacantes par notre regard, comme si Nelly-Eve nous amenait à entendre, en bout de ligne, par notre œil. Chercher à confronter le simulacre ambiant dans ce qu’il a de plus banal, soit ces espaces de transition que notre être a déserté et que l’on ne regarde visiblement plus, et le saturer d’une présence sonore pleine de possibilités et, surtout, de présence, voilà un projet qui ne pourrait être plus contemporain.

Aika from nelly-eve rajotte on Vimeo.

Installation Aika, Occurence, Crédits: Nelly-Eve Rajotte

Installation Aika, Occurence, Crédits: Nelly-Eve Rajotte

Installation Aika, Occurence, Crédits: Nelly-Eve Rajotte

Installation Aika, Occurence, Crédits: Nelly-Eve Rajotte

Installation Aika, Parisian Laundry, Crédits: Mélanie Bazinet

Installation Aika, Parisian Laundry, Crédits: Mélanie Bazinet

Une réflexion sur “AIKA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s